Le photographe amateur François-Xavier a eu la possibilité de transformer son hobby en une profession en 2005. Peu après FX a été embauché par une agence de photographie comme photographe pour la presse. Il s’est occupé de grands événements politiques et sociaux pour les médias. En plus de ça il a aussi organisé deux expositions photo et publié un livre.

“C’est intéressant de voir comment les allemand sont prêts à te donner une possibilité. Au moins, c’est ce que j’ai pu voir à Berlin,” a dit FX. “En France t’es obligé d’avoir un certificat, un diplôme pour n’importe quel travail, et cela ne suffit pas forcement. D’abord il te faut un diplôme, après il te faut aussi des connaissances, te faire pistonner aussi. Après tu pourras peut être avoir un travail, même si tu es incompétent.”

Les allemands travailleurs face aux faignants français. 

“Les allemands travaillent dur” c’est un faux stéréotype qu’il faut briser. “J’étais  étonné par la façon de travailler en Allemagne. Il y a un cliché qui voit les allemands comme des bourreaux de travail, mais les allemands prennent leur temps,” il dit. “C’est vrai qu’ils arrivent toujours à l’heure au travail, c’est-à-dire 10 minutes à l’avance. Ils vont travailler leurs exactes 40 heures, pas plus, et leur rythme est assez, comment dire … calme!”

De la même façon les gens pensent que les français ne prennent pas au sérieux leur travail et cela énerve FX qui répond: “Les allemands voient les français comme quelqu’un du genre Oh, no. Je voudrais faire quelque chose de différent. La vie est belle et j’aime ma liberté. Mais ce n’est pas comme ça. Beaucoup de gens me disent aussi que les français sont constamment en grève.”


0